Je lance « engagement politique démocrate et républicain 2.0 » aujourd’hui : agir pour ne plus subir.

Le vent électoral est propice à tous les envols : aussi bien les feuilles mortes, les branches pourries que les petites graines prometteuses, aussi bien les promesses électorales, les vestes qui se retournent que les transports quasi amoureux. Au final les électeurs ont toujours eu les élus qu’ils méritent, et c’est très bien ainsi ; cela s’appelle la démocratie.

Cette démocratie s’est construite dès l’origine sur des clubs ou des partis, seuls capables de porter un projet et de lui donner un cadre législatif de portée nationale. Tous ceux qui ont dénoncé le « régime des partis », y compris le Grand Charles, se sont in fine trouvés à la tête de ces rassemblements de militants qui les ont portés au pouvoir en collant les affiches, en faisant la claque dans les meetings et même parfois en donnant des claques… Et de « révolutionnaire » ils sont devenus « conservateurs » ; ainsi va la vie politique…

C’est la raison pour laquelle cet engagement politique doit être affirmé avec autant de fierté que celle d’un professionnel compétent ou d’un bénévole associatif impliqué. Aujourd’hui, cet engagement est honteux, de la bouche même de ceux qui le portent. Comment dans ces conditions penser que les électeurs puissent y accorder le moindre crédit. C’est le terreau fertile des populistes, ceux qui expliquent qu’ils sont le « peuple », non sans un mépris souvent insupportable.

modem

Adhérent du Mouvement Démocrate depuis 2008, je n’ai jamais caché cettemichel-sauvade appartenance, même lorsqu’elle était une source inépuisable de railleries, souvent amusantes (« et vous vous réunissez dans une cabine téléphonique ? »), parfois justifiées (« Vous êtes sûrs de savoir ce que vous voulez ? »). Il est clair que choisir le MoDem pour « faire carrière », ce n’est pas la voie royale. Encore faut-il vouloir faire carrière… L’histoire a montré qu’on pouvait cependant, être reconnu, respecté et même… élu.

photo-simon-et-moi-a-arras2

ambert2011Ce sont d’ailleurs des adhérents du MoDem qui ont lancé ici, autour de Jean Aulagnier et de jeunes élus un groupe Modem que l’élections cantonale de 2011 a transformé en centristes pour Ambert, « Ambert au centre ». Cette belle aventure a accompagné vers la réussite électorale nombre de ses membres, fort d’un travail collectif de terrain, et nourris par l’expérience de nos glorieux anciens, comme Georges Chometon ou Jo Chanoine qui n’ont pas ménagé, eux non plus, leur peine pour ce pays d’Ambert qui nous est si cher.

georges

Ambert au centre, après l’élection départementale a intégré « l’équipe du canton », avec Les Républicains, autour de Valérie Prunier et de moi-même, l’une Réconseillerspublicaine, l’autre Démocrate : une démarche originale qui, sans renoncer aux engagements partisans – au sens noble du terme – , les a transcendés dans l’intérêt collectif, au point que plusieurs de ces « équipiers » se sont à leur tour encartés, qui chez les Républicains, qui à l’UDI : nous avons compris que nous ne devions compter que sur nous-mêmes pour être élus ici et que notre voix devait être entendue plus haut.

canton

Derrière Florence Dinouard, candidate investie par l’UDI, nous sommes en campagne actuellement, Centre et Droite rassemblés pour l’élection législative qui permettra l’alternance dans notre arrondissement. Florence porte cette ambition qui nous anime depuis le début, et clôturera ainsi définitivement l’ère Chassaigne.

udi

Durant les trois ans qui suivront, le paysage politique locale se sera stabilisé : nous aurons tout loisir d’accompagner alors celles et ceux qui seront les élus de demain dans les communes et à la communauté de communes Ambert Livradois Forez : ils sauront mener à bien le projet qu’ils auront construit avec vous toutes et tous, qui suivez ce blog.

Il est certain que la relève est d’ores et déjà assurée ici ; elle pourra compter sur nous. Je ressens le besoin d’élargir la réflexion et de l’ouvrir à d’autres horizons. Mes activités au sein de l’Association des Maires de France au niveau national m’y invitent. Notre voix peut et doit compter, y compris en face de ministres ou de chefs de partis ou de services de l’Etat.

Quel paysage politique national sera celui du Centre et de la Droite demain ? Bien malin qui peut le dire à l’heure où j’écris ces lignes. Une chose est sûre cependant : de nouvelles équipes se mettront en place dans des partis recomposés pour tout ou partie. Pour n’en citer qu’un, quel avenir pour un parti politique, le MoDem, sans candidat à la Présidentielle.

Il est impensable que les militants continuent à subir à l’intérieur des partis, ce que nous subissons depuis quelques années : fait du prince, petits arrangements entre amis, absence d’écoute… nous en voyons tous les jours les conséquences dévastatrices sur l’électorat. Nous sommes ici à des titres divers investis de responsabilités départementales dans nos fédérations, voire de fonctions nationales et nous le vivons au quotidien.

Le temps n’est pas propice à ce débat à l’intérieur de nos partis aujourd’hui… à nous de nous en emparer sur le web : c’est la raison pour laquelle j’active le site web, créé il y a plusieurs mois : engagement politique démocrate et républicain ; il est ouvert aux militants encartés de l’UDI, du MoDem et des Républicains : chacun y aura sa page personnelle et pourra y dialoguer sans censure pour inventer les partis de demain. Chaque année nous organiserons une rencontre ici en Livradois-Forez pour des tables-rondes ouvertes à toutes et tous.

C’est une autre expérience qui commence pour moi, à côté de mon engagement communal, départemental, à côté d’Ambert au centre et du MoDem. Epanouissement politique personnel et besoin d’explorer de nouveaux horizons. Je vous invite à m’y retrouver :

Publicités

6 réflexions au sujet de « Je lance « engagement politique démocrate et républicain 2.0 » aujourd’hui : agir pour ne plus subir. »

    • Bonjour Jean, si tu considères que tu es toujours au centre, ce que je pense, c’est tout à fait logique ; ton passé militant l’atteste évidemment pour ceux qui en douterait. Pour ma part, je situe plutôt le parti qui va naître immanquablement à gauche. Jean, on en fait notre premier débat si tu t’inscris en bas de l’article, promis.

      J'aime

      • Plus au center que jamais
        mais avec et des gens de droit et des gens de gauche
        pour trouver ensemble les bonnes réponses

        J'aime

    • Pour prolonger ton commentaire, Jean, je pense effectivement que c’est une groupe de réflexion entre militant et à l’échelle de la politique, le phénomène Macron n’est pas dans la même profondeur de temps que ton engagement au Centre depuis des années. J’attends donc avec impatience ton inscription

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s